Presse


 Tosca Puccini Direction Daniele Rustioni Mise en scène Christophe Honoré. Festival lyrique d'Aix-en-Provence

 

Les excellents chœur et maîtrise de l'Opéra de Lyon, ainsi que les seconds rôles, complètent un tableau musical des plus plaisants. Télérama

 

A la baguette Daniele Rustioni se taille un beau succès à la tête de l'excellent Orchestre de l'Opéra de Lyon venu à Aix avec son chœur et sa maîtrise, eux aussi superbes. Michel Egéa Concert classic.com 


Barbe Bleue Offenbach. Direction musicale Michele Spotti. Mise en scène Laurent Pelly

Comme à l’accoutumée, le Chœur de l’Opéra de Lyon s’impose par son homogénéité et par son talent pour la comédie avec une galerie de personnalités hautes en couleurs.

Bruno Serrou La Croix 

 

Le Chœur de l'Opéra, ici préparé par Karine Locatelli, confirme lui aussi son excellence, et la chance de la maison lyonnaise de le compter dans ses rangs.

Elodie Martinez Operaonline juin 19

 

Comme à l'accoutumée, les Chœurs de l'Opéra de Lyon sont excellents, et la mise en scène met en valeur le talent dramatique de chacun.

Forumopéra Fabrice Malkani 


Les Enfants du Levant Isabelle Aboulker. Direction musicale Karine Locatelli. Mise en scène Pauline Laidet

 

Les Enfants du Levant à Lyon : Une oeuvre de mémoire

L'Opéra national de Lyon et sa Maîtrise nous ont habitué à de très belles productions. Cette année, un spectacle sur une musique d'Isabelle Aboulker, inspiré du roman éponyme de Claude Gritti. Les Enfants du Levant, poignant par le sujet traité : les colonies agricoles pénitentiaires dans lesquelles étaient envoyés et exploités les enfants...La mise en scène simple et efficace de Pauline Laidet ne pourrait toutefois pas prendre vie sans le travail exceptionnel de cette Maîtrise...sans aucun sur-titres, l'ensemble des chants demeure compréhensible de manière exemplaire. Le groupe est uni dans la musique, l'ensemble est homogène...Quant à la direction musicale, elle est aussi confiée à une femme, Karine Locatelli. L'ensemble de musiciens de l'Opéra, donne tout son appui et porte ainsi cette partition parfaitement adaptée pour un choeur d'enfants, surtout aussi exceptionnel que celui-ci...Encore une très belle production que l'on ne peut qu'encourager à découvrir, émouvante et formidablement portée par cette Maîtrise qui ne cesse de nous étonner.

Elodie Martinez Operaonline

 

Émouvante histoire vraie des Enfants du Levant

Les musiciens de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon restent fidèles à leur excellence instrumentale et musicale faisant preuve d'une attention particulièrement soignée quant à l'équilibre et l'homogénéité de l'ensemble. Bien que la partition soit indéniablement bien écrite, l'effectif aux abords hétérogènes, doit rester toujours attentif pour interpréter justement les couleurs et suggestions de l'oeuvre. Il peut compter sur la direction souple, voire caressante, toute aussi ferme et assurée de Karine Locatelli.

Emmanuel Deroeux Olyrix


Mefistofele Arrigo Boîto. Direction musicale Daniele Rustioni. Mise en scène  La Fura dels Baus

Les Chœurs et la Maîtrise de la maison sont admirables. Télérama

Mention spéciale pour la Maîtrise de l'Opéra admirablement préparée par Karine Locatelli Classiquenews.com

Les Chœurs et la Maîtrise  sont particulièrement remarquables et contribuent de manière décisive au succès du Prologue et de l’Épilogue saisissants de beauté sonore. Fabrice Malkani Forumopera.com 

Mention particulière pour la Maîtrise de l'Opéra, sublime ! Operaonline Octobre 18


GerMANIA Alexander Raskatov (1953). Direction musicale Alejo Perez. Mise en scène John Fulljames

Un monde sans futur ?

Au service de ce projet une distribution vraiment impeccable qui sert magnifiquement l'oeuvre, les voix sont portées aux extrêmes, les écarts sont abyssaux et brutaux...mais aussi des moments de cris, de hurlements, de rugissement, de rire et en même temps de texte à dire avec une rare expressivité. Tous, sont à féliciter, dont le chœur d'hommes magnifiquement préparé par Karine Locatelli, à la fois chœur d'humains et instrument. Les rares instants de lyrisme se frottent à  de longues notes tenues ou fragments de Sprechgesang. Une véritable épreuve.

Wanderer Guy Cherqui Mai 2018


La Bella dormente nel Bosco Ottorino Respighi Direction musicale Ph. Forget. Mise en scène B. Horakova

 

Le grand plaisir de la soirée est aussi de voir et entendre les jeunes chanteurs de la Maîtrise de l’Opéra de Lyon, excellemment préparés par Karine Locatelli : outre leur aisance scénique qui paraît assez naturelle, leurs interventions sont toujours féeriques, particulièrement l’émouvant final de l’acte II « Addio, reginella » (Adieux, petite reine) : chanté depuis le fond de la salle, derrière le public en stéréophonie, il semble venir du ciel même. L'auditoire ne saurait dire si c’est la géniale musique de Respighi qui magnifie leur chant ou l’inverse. Les deux sans doute. L’œuvre est aussi brillamment défendue par les musiciens de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon...

Olyrix février 2018


Étincelant prélude vocal de l’Opéra de Lyon *****

 

Ce n’était pas seulement un charmant concert de l’Avent, aux Cordeliers, mais aussi un spectacle extrêmement attachant et bien rodé. Petits et grands de la Maîtrise de l’Opéra ont offert une belle palette de Noëls au public, savamment constituée et dirigée par Karine Locatelli et soutenue par les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon. Introduit par la Fanfare for St. Edmundsbury aux trompettes, fières et pétulantes (mais à la justesse un tantinet difficile), le chœur entier entonne deux extraits de la Cantate BWV 147, « Herz und Mund und Tat und Leben », puis, dans un tempo très allant, « Jesu bleibet meine Freude » : l’articulation des violons – qui en assument les triolets si connus – est sans faille, comme la prononciation des jeunes chanteurs, dont la direction assure un très bel équilibre. Exposant son thème grégorien par un solo a cappella, l’ « Ave Maria » apaisant de Franz Biebl est l’un des plus beaux moments du concert. C’est ensuite un joueur de vielle qui parcourt l’allée centrale, amenant le bourdon pour un vieil air norvégien en mineur, aussi envoûtant que mystérieux, « Gjendines bådnlåt », arrangé par Gunnar Erikson. John Rutter, d’abord avec « A Clare Benediction », et à la toute fin, avec son « Christmas Lullaby », répand un parfum de Noël très charmeur, fait de mélodies simples en soi, mais harmonisées pour un impact émotionnel maximal. Karine Locatelli donne déjà un aperçu de la suite de la saison, en présentant avec le « Chœur des étoiles » issu de La Belle au bois dormant d’Ottorino Respighi, que l’Opéra de Lyon jouera au Théâtre de la Croix-Rousse début février : une partition très colorée, avec des violons sensibles, de belles implications de trompette et de flûte, contrastées bientôt par l’hymne chanté et son accompagnement à la harpe.Difficile, bien sûr, d’imaginer une soirée de cantiques intitulée « Rejoice » sans A Ceremony of Carols de Benjamin Britten : si « This little babe » permet d’exposer les voix affûtées des grands, les petits maîtrisiens, portant des bougies électriques dans leurs mains, reviennent rejoindre leurs aînés dans la « Procession », puis une bienvenue rythmée en moyen anglais, « Wolcum », avant qu’on ne se tourne vers des affaires plus profanes. En effet, Hänsel und Gretel d’Engelbert Humperdinck est un classique de Noël d’Outre-Rhin : dans la « Berceuse du Marchand de Sable », il nous est donné d’entendre une superbe voix d’ado déjà très mature, bien placée, touchante. Engagé, le « Noël pour les enfants qui n’ont plus de maison » de Claude Debussy, dans une transcription de Serge Menozzi, précède le célèbre « Cantique de Jean Racine » de Gabriel Fauré. Son moelleux vocal sur tapis d’orchestre est superbe, le solo de violoncelle y est l’allié des petits chanteurs.Une bonne heure de chant passée bien vite, ornementée par quelques interludes instrumentaux : l’Air de Bach, avec ses pas graves de croches, ou la « Farandole » de l’Arlésienne de Bizet, pêchue, fugueuse et dansante. Le large répertoire de la maîtrise, ainsi que la direction stimulante et pédagogique de Karine Locatelli se confirme par les trois généreux bis : un air a cappella folklorique suédois, « Ach Värmeland, du sköna », tellement beau et limpide, dont l’absence de lien à Noël se trouve compensée triplement par « Stille Nacht », chanté en allemand, anglais, français. Puis, la Maîtrise, reprenant sa « Procession », quitte la scène en toute élégance, en faisant résonner une ultime fois ses voix juvéniles et inspirées.

Par Beate Langenbruch BACHTRACK, 17 Décembre 2017


War Requiem Benjamin Britten Direction musicale Daniele Rustioni. Mise en scène Yoshi Oïda

 

Le chœur d’enfants (l’excellente maîtrise de l’Opéra de Lyon dirigée par Karine Locatelli) est vu par Oïda comme spectateur de ce spectacle : il arrive de la salle juste avant les premières notes, monte sur scène et s’installe à cour, regardant ce qui se passe sur la plateau, comme s’il appartenait à une communauté religieuse spectatrice avec derrière lui l’orgue qui l’accompagne. On connaît aussi l’importance des voix d’enfants dans la liturgie anglicane. La Maîtrise dirigée par Karine Locatelli montre une belle capacité d'émotion, et aussi une véritable expressivité. L'ensemble est remarquable et montre le degré d'engagement des personnels artistiques qui justifient pleinement les récompenses internationnales reçues.

Le Blog du Wanderer octobre 2017

 

"Elément premier et fondamental, les choeurs dont la remarquable maîtrise d'enfants, très fortement mis à contribution par Britten, se signalent par l'excellence".

 Marie-Aude Roux Le Monde octobre 2017

 

Complimentons vivement la performance de la Maîtrise de l’Opéra, minutieusement préparée par Karine Locatelli. Si l’émotion parvient à sourdre au point de nous étreindre, la prestation de ces voix d’enfants chères au cœur de Britten opère généreusement en ce sens.

Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin Lyon-Newsletter.com 


Viva Maestro "End of an era for Kazushi Ono"

 

"Viva Maestro celebrates Kazushi Ono's long standing collaboration with Opéra de Lyon. And a beautiful evening it was! The whole opera team, orchestra, choir and even the maîtrise, gathered around the maestro to pay their respect and share a moment of communion around music and opera. The programme started off with symphonic music selected from famous operas "Meistersinger" Prelude and "Rosenkavalier" orchestral suite, Ermonela Jaho delivered then Puccini's famous aria with instant intensity and drama. And the choir revealed its full might in Faust's Pandemonium and Apotheosis scenes..."

Maestroarts 12 juin 2017


Jeanne d'Arc au Bûcher Arthur Honegger. Direction musicale Kazushi Ono. Mise en scène Romeo Castellucci 

 

Le mot "voix" est évidemment central dans la légende de Jeanne, saluons tous les enfants de la maîtrise de l'Opéra de Lyon, dirigés par la remarquable Karine Locatelli.

Le Blog du Wanderer janvier 2017


Une VIe de Bohème Giacomo Puccini. Direction musicale Karine Locatelli. Mise en scène Jacques Gomez

 

"Standing ovation pour Une Vie de Bohème en version française. Cette production  mise en scène par Jacques Gomez, créée pour l'occasion, a titillé délicieusement l'imaginaire. L'ensemble musical en formation réduite, était conduit par Karine Locatelli dont l'approche de Puccini a permis d'exalter tout le brio de ce spectacle. La fluidité, les accentuations toniques et vives, l'équilibre des instruments et des voix étaient présents du début à la fin, sans aucune faille."

Le Dauphiné Libéré juillet 2016


Perséphone Stravinsky Opéra de Lyon 2016. Direction musicale Martyn Brabbins.  Mise en scène  Peter Sellars

"On saluera d'autant plus le travail de Karine Locatelli dans la préparation des voix féminines de la Maîtrise d'une pureté d'élocution et d'un homogénéité inespérées, valant un tableau final de la renaissance de Perséphone d'une incroyable beauté."

Yannick Millon Altamusica mai 2016 


Brundibar H.Krasa Comédie de Valence 2016

" Les musiciens tous issus de l'orchestre de l'Opéra de Lyon se sont réunis sous la jeune baguette de Karine Locatelli. Spécialiste du répertoire populaire et du théâtre musical, c'est une excellente directrice de spectacle. Sa formation de chef de chœur ayant assuré nombre de préparations pour les chœurs et la maîtrise de l'Opéra de Lyon, garantit la qualité de l'interprétation."

Beate Langebruch Bachtrack avril 2016


 On a volé l'Etoile. Création de Philippe Forget. Décembre 2015

"Adressons un nouvel hommage plus que mérité à Karine Locatelli. Outre la préparation superlative des enfants placés sous sa responsabilité, c'est désormais la chef d'orchestre en pleine ascension-dont l'épanouissement ne devrait pas échapper aux vrais professionnels-qui suscite constamment l'intérêt. Tout y concoure : technique d'acier, sens inné des contraintes rythmiques et polyphoniques, exactitude des indications ou attaques, élégance du geste...autant de vertus réclamant qu'on les consacrât davantage sur des projets de grande ampleur. Sous sa baguette, les instrumentistes de l'orchestre de l'Opéra font preuve d'une implication constante, attestant de leur plaisir à se produire sous sa direction".

P-Favre-Tissot-Bonvoisin Lyon-Newsletter janvier 2016


Les Vêpres Siciliennes Verdi. Det Kongelige Teater Copenhagen. Mai 2015. Paolo Carignani. Stefan Herheim.

I orkestergraven leverede Det Kongelige Kapel godt spil under ledelse af den italienske dirigent Paolo Carignani, og både Det Kongelige Operakor (korsyngemester: Karine Locatelli) og balletten bidrog professionelt til en særdeles broget aften, hvor der i scene efter scene blev leveret nogle gevaldige slag i bolledejen, men hvor man godt kunne længes efter den rene vare: Verdi uden et så voldsomt visuelt virvar.


Orphée et Eurydice. Opéra de Lyon mars 2015. Direction musicale : Enrico Onofri. Mise en scène : D. Marton
Orphée et Eurydice. Opéra de Lyon mars 2015. Direction musicale : Enrico Onofri. Mise en scène : D. Marton

"Plus déroutant encore, mais tout aussi bien sonnant, le transfert du rôle d'Amour à six maîtrisiens à l'unisson, la crème de la crème du genre, tant en termes de justesse que de phrasé ou de joli relief en italien." 

Yannick Millon Altamusica.com 

 

"Citons enfin les enfants de la Maîtrise qui chantent Amour. Ils sont remarquables sur scène, particulièrement rigoureux dans leur jeu et ils chantent leur rôle de manière impeccable, projection, diction, présence, précision. Ils sont magnifiques et diffusent la joie et l'émotion". Le blog du Wanderer

 

"A souligner aussi, l'impeccable interprétation des enfants de la Maîtrise de l'Opéra de Lyon, sous la direction musicale de Karine Locatelli".

 Michel Dieuaide Les Trois Coups mars 2015


Turn of the Screw direction K. Ono Festival Britten 2014
Turn of the Screw direction K. Ono Festival Britten 2014

"Evoquons enfin les admirables prestations des deux enfants Remo Ragonèse et Loleh Pottier dans les rôles de Miles et Flora. Comme tous leurs camarades de la Maîtrise de l'Opéra, ils ont été attentivement préparés par Karine Locatelli dont on ne dira jamais assez les constantes vertues."

P-F-T-Bonvoisin Lyon-Newsletter avril 2014


The King and I. Edwige Bourdy Jacques Verzier Catherine Séon Maîtrise de l'Opéra de Lyon 2013
The King and I. Edwige Bourdy Jacques Verzier Catherine Séon Maîtrise de l'Opéra de Lyon 2013

"Sous la baguette de Karine Locatelli à la direction musicale, fine, précise et humoristique, neuf musiciens de l'Opéra de Lyon, trois solistes et la Maîtrise donnent le meilleur d'eux-mêmes."

M. Dieuaide Les Trois Coups

 

"Un travail absolument remarquable. Une réalisation au cordeau ! Karine Locatelli, chef de chœur de la Maîtrise qu'elle a su parfaitement préparer, assure la direction de l'ensemble avec brio."

Pierre Tricou ODB Opera décembre 2014

 

 

"Cohésion et justesse sont la marque de ce bel ensemble. Habilement, la partition de Richard Rodgers ne tente jamais de nous embarquer dans un orientalisme de pacotille, privilégiant le grand spectacle à l’américaine avec force lyrisme. Seules les références à Bouddha laissent entrevoir un travail notable sur les percussions, magnifiquement rendus par la précision des musiciens de l’Opéra de Lyon sous la baguette alerte de Karine Locatelli". Blog Chez Mikal Décembre 2014

 


L'enfant et les Sortilèges Ravel. Auditorium de Lyon ONL Léonard Slatkin. Janvier 2013

"Enfin, mention toute spéciale pour une Maîtrise de l'Opéra de Lyon, impeccable de précision, magnifiquement préparée par Karine Locatelli." E. Andrieu ConcertoNet.com


Leos Janaceck : La Petite Renarde Rusée mise en scène d'André Engel

 

"Les enfants sélectionnés dans la Maîtrise de Karine Locatelli sont tout simplement magistraux, confondants d'aisance voire de maestria".

Lyon-Newsletter 2013


Georges Bizet : Carmen Olivier Py Opéra de Lyon juillet 2012

 

"On insistera sur le rendu très professionnel de la Maîtrise de l'Opéra de Lyon, car rares sont les enfants aussi justes et à l'image sonore aussi soignée,un travail de fond mené par Karine Locatelli." B. Grenard Altamusica


Maurice Ravel : L'Enfant et les Sortilèges Opéra de Lyon Mai 2012 direction musicale  Martyn Brabbins

 

"Reste l'impeccable Maîtrise remarquablement préparée par Karine Locatelli"

G. Corneloup Anaclase


La Maîtrise chante Noel maîtrise et orchestre de l'Opéra de Lyon Sanctuaire St Bonaventure 2012
La Maîtrise chante Noel maîtrise et orchestre de l'Opéra de Lyon Sanctuaire St Bonaventure 2012

" Haut de gamme ! Tout ce que l'on entend permet de confirmer les remarquables qualités de chef d'orchestre de Karine Locatelli : précision infaillible, énergie à revendre, sens des couleurs et des contrastes..."

P-F-T-Bonvoisin Lyon-newsletter 2012


Carmen de G. Bizet Ensemble Artemus 2011 Catherine Séon Philippe Noncle mise en scène J. Gomez
Carmen de G. Bizet Ensemble Artemus 2011 Catherine Séon Philippe Noncle mise en scène J. Gomez

"A la direction musicale, Karine Locatelli a su insuffler à son orchestre un élan remarquable et l'aura de Catherine Séon fut la merveille de ce spectacle" Tribune en Tricastin juillet 2011


Douce et Barbe Bleue I. Aboulker Maîtrise de l'Opéra B. Ohanian mise en scène J.R. Vesperini Tng 2011
Douce et Barbe Bleue I. Aboulker Maîtrise de l'Opéra B. Ohanian mise en scène J.R. Vesperini Tng 2011

"Karine Locatelli dirige la Maîtrise et l'ensemble des musiciens avec un doigté et une rigueur remarquables : Du grand art ! Ce n'est pas la première réussite de la Maîtrise et de son chef Karine Locatelli : L'an dernier à la même époque dans la "Golden Vanity" de B. Britten la même équipe avait fait merveille." P. Tricou Odb-opéra juin 2011